vigtete03b.jpg
vigtete04a.jpg
arria-opt.jpg

Nous sommes en -350 avant J.C.
La belle Arria n'a que vingt ans
quand elle décide de s'en aller en Grèce
pour rencontrer et consulter Pythie,
l'oracle sacré du Dieu Apollon.
Elle est étrusque, potière et fleuriste,
tenant échoppe dans les faubourgs de Pompeï,
au pied du Vésuve, bien avant l'éruption.
Arria a un don, elle est magicienne.
Elle pratique le pouvoir d'enchantement,
ses mains sont guérisseuses et sa voix apaisante.
Lorsqu'elle arrive sur les hauteurs de Delphes,
ses pas s'arrêtent aux marches du sanctuaire.

Là, accroché aux cieux, un temple circulaire
ceint de vingt colonnes et noyé dans la brume,
le tholos 
* de Delphes déjà vieux de trois siècles.
Pythie lui enseignera alors l'Art divinatoire.
À la demande d'Apollon, elle sculptera
cette branche en coudrier d'Anatolie.
Cela prendra sept jours et sept nuits.
Cette baguette magique prédit l'avenir.
Elle pousse l'intuition à devenir visionnaire 
faisant naître ainsi une image mentale,
nette et intrusive au fond de la rétine.
Comme si la vision prenait source dans l'œil.

Âme : Galène des mines du Laurion.(Grèce antique)
Arcane et magnétite.