vigtete03b.jpg
baguettess.jpg
gobelin.jpg
boisis.jpg

Promenons-nous dans les bois

pendant que le troll n'y est pas ...

Boisis-Cornus

De tout temps il y eut des légendes.

Ces étranges fables qu'on se raconte au coin du feu

ou assis sur le bord du lit quand s'endort l'enfant

nous ouvrent en grand les portes de l'imaginaire.

Il y eut entre la mythologie et la grande histoire

une longue période où les forêts étaient peuplées

de lutins, les fées, de faunes et korrigans.

Pour nous, simples humains, ils sont invisibles.

Nos yeux ne les voient pas mais ils sont là

dans l'ombre des forêts, devant ce vieux dolmen,

juste à côté de vous ou peut-être derrière moi ...

Ils sont transparents comme l'air.

Mais si nous ne les voyons pas, nous les entendons.

En effet, ils sont peu discrets et souvent imprudents.

Ne vous est-il jamais arrivé d'ouïr dans les sous-bois

le craquement sec d'une brindille qui casse

comme sous le sabot d'un animal fantôme,

une voix qui chuchote dans le souffle du vent ?

Il suffit de tendre l'oreille.

À l'aube de notre monde, aux toutes premières heures,

une horde de barbares venus des steppes orientales

assaillit le petit peuple et le pourchassa sans vergogne.

Grâce à la magie ancestrale du dieu " Faunus "

notre petite communauté se vit disparaître soudain

en s'effaçant au regard de l'envahisseur,

évitant ainsi bûchers, cachots et tortures.

Dans l'Auvergne d'aujourd'hui il y a encore

quelques combes et gorges habitées

par les elfes, les gobelins et autant de farfadets.

Ainsi, on les appelle les " sylvestres ".

Un gobelin nommé Thogor, agile de ses mains

sculpta cet instrument pour défaire la magie

et contrer ainsi le sortilège de Faunus.

Après l'avoir enchantée comme il se doit

il la déposa au matin sur un rocher moussu

espérant toutefois qu'un chercheur de girolles

tombe dessus et l'amène avec lui.

Et c'est ce qui arriva .

Anne de St-Bonnet aimait à se promener

hors des chemins tracés par chausses et sabots.

Elle suivait le sentier des biches, la trace des chevreuils

et ne s'en éloignait que rarement et jamais trop loin.

Il est une forêt où l'on peut encore aller droit devant soi

et ne croiser ni chaussée ni chemin pendant des heures.

À l'instant où elle trouve cette étrange branche

juchée en évidence sur son coussin de mousse

ses yeux s'ouvrent à ce qui ne peut se voir ...

Le charme se rompt et Thogor apparaît.

Âme : Émeraudes

Fer magnétique.

boisis-cornus.jpg
a-boisis-cornu-titre
a-boisis-cornu-titre

press to zoom
a-boisis-cornu-05
a-boisis-cornu-05

press to zoom
a-boisis-cornu-03
a-boisis-cornu-03

press to zoom
a-boisis-cornu-titre
a-boisis-cornu-titre

press to zoom
1/6