vigtete03b.jpg
vigtete04a.jpg
lebec-opt.jpg

Moitié femme, moitié elfe, la fée Séraphine,
vêt sa houppelande de noire feutrine.
Elle aime à écouter le chant des oiseaux,
le soir au fond des bois et le matin au ruisseau.

Un petit serin, rapide à plume noire,
doué de la parole, au vu de ce grimoire,
se retrouve enchanté par la fée pèlerine,
bondit de branche à branche, du ciel aux racines.

Cette baguette de tremble, aux pouvoirs druidiques,
tremble toute seule de façon mécanique
au temps des houx fleuris et des vols d'étourneaux.
Elle sème le grain et captive le moineau.

Le chant du pinson, de fait tout en finesse,
connaît bien le verbe et jamais ne blesse.
Son âme est poussière d'or, fragment de parchemin,
deux bouts de magnétite et volée de serins.