vigtete03b.jpg
vigtete04a.jpg

Le soir même il retrouve à l'auberge "le Dickens",
une gargote enfumée qui donne sur la Tamise
son vieil ami Edgar qui se ralliera à sa cause,
lui prêtant son concours et sa jonque à vapeur.
Tous deux prendront la mer en longeant les côtes,
et arriveront à l'endroit supposé du naufrage.
Aujourd'hui la mer est plate comme un miroir aveuglant.
Après avoir jeté l'ancre au milieu de nulle part,
Howard, un peu fiévreux, met la chaloupe à l'eau.
Edgar, lui, restera à bord pris de fortes nausées ...
Assis à l'arrière du canot à fond plat, rame rangées,
Howard met en route le petit moteur à pétrole
et s'en va pétaradant tout droit vers l'inconnu.
Traçant un trait déformant comme un angle de verre
il cherche sur l'onde un je-ne-sais-quoi qui flotte...
Mais voilà que des remous troublent la surface
se propageant alentours dans un bruit de succion.
À ce moment la barque vient cogner sur le haut-fond,
comme si la mer se vidait laissant la roche à l'air.

Apparaît alors un marécage d'algues à l'odeur fétide.
Sous un soleil torride à l'air immobile et brûlant
Howard descend à pied sec et part faire quelques pas.
Quelle ne fut pas sa stupeur en voyant à l'horizon
un personnage difforme venir à son encontre !
Une tête batracienne chevelue d'écailles
avec de longues jambes maigres et mal pliées.

Arrivé à sa hauteur Howard est tant interloqué
qu'il est incapable de bouger ne serait-ce qu'un doigt.
L'homme poisson est grand, laid, gluant et télépathe.
Son visage, ou ce qui y ressemble n'affiche nulle émotion
sa bouche est boursouflée et ses yeux sont vitreux.
D'un geste malhabile la "chose" lui tend cette baguette
en lui disant en pensée et dans un vieil anglais
que l'instrument doit demeurer dans le monde des hommes.
La relique trouvée au fond de l'épave serait-elle maudite.
Il lui confiera avant de retourner aux confins des abysses
que l'outil se nomme "Noah" et date du grand déluge.
Howard, abasourdi prendra la baguette sans trop y réfléchir
et restera planté là, debout dans ce cloaque de goémon.
Voilà l'étrange histoire du bois de Noé, branche magique
qui vit à la genèse de l'homme l'arche se construire.
Le retour à Londres se fit chaotique et semé d'embûches,
comme si le mauvais œil les avait suivi jusqu'au port.
C'est une baguette puissante, il faudra s'en méfier.
La tête sculptée représente Noé coiffé d'une couronne.
Elle parle aux animaux dans leur propre langage,
tord l'éclisse, tient la gouverne et assemble l'étrave.
Elle guide l'embarcation et indique le cap.
Âme : Sable et spire de conque
Fer magnétique
et arcane magique.

Retour.