vigtete03b.jpg
baguettess.jpg
catharsis.jpg

Bienvenue dans la Confrérie des Gnômes et des lutins.
Un musée immense et des couloirs sans fin,
un dédale qui nous mène au cœur de la Grèce antique.
Aristote savait donc philosopher et Phylia savait convaincre ...

Catharsis

Dans les longs couloirs de la Confrérie des Gnômes
longs et biscornus où s'exposent mille bois magiques
frère Porogos déambule distrait une lanterne à la main.
Quelques fantômes fatigués traversent les murs
remontant des oubliettes ou des cryptes perdues...
Singulier tableau me direz-vous.
En robe de bure, capuche sous les yeux
bossu comme un chameau et bavard comme une pie,
il aime à arpenter cet étrange musée.
L'insolite conservatoire des Arts surnaturels
tient au secret toutes les ficelles de la magie.
Tantôt l'escamote ou l'illusion, tantôt le vrai sortilège.
Creusé dans le roc au pan d'un à-pic vertigineux
c'est un labyrinthe sans fin, un dédale qui s'égare,
des portes dérobées et des alcôves habitées.
Un souterrain dans votre cave y mène sans doute ...
Le tome huit du dictionnaire des Gnômes sous le bras
compère Porogos découvre au bas d'un colimaçon
l'entrée d'un autre corridor indiqué à la lettre "C"
d'une plaque émaillée au centre de la voûte.
Il y a là une enfilade de comptoirs inclinés
où viennent se ranger dans leurs oblongues boîtes
les innombrables baguettes de l'histoire de la magie. 
Plus loin, dans un casier vitré au verre usé par le temps,
sous un tapis de poussière et sur un lit de velours
voici l'étonnante Catharsis.

La catharsis est, dans les définitions anciennes,

l'art de purifier l'âme, de discerner le bien du mal.

Aristote parle de sublimation des pulsions

et évoque la catharsis comme une façon

d'extraire mauvaises humeurs et mauvaises pensées.

Maintenant avançons d'un pas vers la Grèce antique

celle qui nous projette entre l'histoire vraie et la mythologie.

Hérodote quelques mille ans plus tard invoquait la catharsis

comme l'instant magique qui bouleverse et soulève l'auditoire

tant l'émotion ressentie est forte, trop forte.

1440-catharsys01titre
1440-catharsys01titre

press to zoom
1440-catharsys11
1440-catharsys11

press to zoom
1440-catharsys03
1440-catharsys03

press to zoom
1440-catharsys01titre
1440-catharsys01titre

press to zoom
1/5
catharsiss.jpg

Ce qui demandait fort charisme et talent d'orateur.
Phylia jeune augure au temple et sculptrice à ses heures
aimait à participer aux débats, assise en bas des gradins.
Théâtre de pierre aujourd'hui sous fougères et lichens.
À la demande de Hérodote son ami mécène et bienfaiteur
elle confectionnera cette baguette et l'enchantera.
On y voit d'un côté une pomme de pin symbole de l'âme
et une croix qui à cette époque accordait toutes grâces.
Hérodote s'en servira pour captiver l'assemblée
comme d'un doigt magique pointé sur le cœur
qui pince la conscience et enfin touche l'âme ...
Voilà l'histoire de Catharsis manuscrite en latin
page six cent du registre des Gnômes et lutins.
Le tintement très lointain d'une cloche répétée
annonce l'heure du retour. Il faut rentrer.
Mais retrouver la sortie n'est point aisé, loin s'en faut.
Les angles des murs se ressemblent tous,
les escaliers se trompent d'étage sans compter
les culs-de-sac,  impasses et demi-tours.
Il fallut plus d'une heure pour que Frère Porogos
retrouve son chemin et peut-être aussi la sortie
lorsque sur sa gauche, dans l'ombre d'une voûte
apparaît une trappe qu'il n'avait jamais vue ...
Le frottement de ses chausses, éternel traîne-pieds
résonne en chuchotant comme le souffle du vent ...
Pour conclure à ce récit, Porogos rangera le grimoire
dans la vieille bibliothèque du troisième étage.
Mille histoires habitent ces antiques murailles
classées par ordre alphabétique, archivées, étiquetées.
Pour y accéder être enchanteur est de mise
mais tout un chacun peut s'y aventurer. 
Le souterrain dans la cave y mène sans doute...

Âme : cristal d'Améthyste
fer magnétique.

opt-cristal.jpg