vigtete03b.jpg
vigtete04a.jpg
lamuerte-1920-opt.jpg

Cette baguette fait apparition dans le "Picatrix",
(le secret des secrets), manuscrit du 13 ème siècle
et dans les pages du "Clavicula Salomonis"
(La petite clef du roi Salomon). Voilà pour l'histoire.
Grimoire parmi les grimoires datant du 15 ème,
on peut la voir sous forme d'illustration.
Elle est en bambou des marais, aux confins des mangroves
là où nichent les grandes chauves-souris ...
Elle traversera les siècles et les grandes tempêtes ...
Bien plus tard, en 1876, entre les mains d'Augustin Calmet,
moine bénédictin, elle annonce le mythe du vampire.
Elle tombe tour à tour dans celles de Bram Stoker en 1890,
celles de Werner Herzog, début vingtième, qui la donna
à Klaus Kinski, peu de temps avant qu'il devienne fou.
Tout au long de sa route, elle fit beaucoup de dégâts.

Avez-vous vu le film "un jour sans fin"  avec B.Murray ?
Le "jour de la marmotte" l'éternelle journée
où il meurt chaque jour pour renaître au matin.
C'est un peu le pouvoir magique de cette baguette.
Elle peut tuer, occire, assassiner ou tordre le cou,
à l'aurore, le mort se réveille en vie.
Elle fut surnommée " la faucheuse " au Moyen-Âge.
Ce bois m'a été donné par "Pierre Le Riollet",
peintre et magicien comme de bien entendu.
Cette baguette reste dangereuse pour le novice.
Il y a un tour de main qu'il faut maîtriser,
le geste et la manière de faucher ne suffisent pas.
Elle est fragile.
Âme en onyx et magnétite.
Manuscrit secret.