vigtete03b.jpg
vigtete04a.jpg

" Aristée de Proconnèse " est un poète voyageur.
Brun aux boucles revêches, menton court et long nez,
les yeux d'un joli vert et le regard pétillant.
Vêtu d'une tunique en lin brodée d'un ruban bleu,
assis sur un rocher, il aime à contempler la nature.
Observer l'arbre, l'oiseau ou la forme d'un caillou
espérant trouver là bonne augure et présage Divin.
En ce brûlant jour d'été aux ombrages bienvenus
il quitte sous le vent l'île de Marmara
à bord d'une felouque aux voiles diaphanes.
Avec lui une chevrette à grelot portera ses bagages.
Aussitôt pied à terre, Aristée s'en va vers les collines
qui préfigurent au loin la montagne enchantée.
Depuis l'enfance il entend parler de cette légende
qui affirme qu'une mer dort par delà les cimes.
Au premier jour de marche, ce ne sont qu'herbes sèches,
arbustes aux racines noires et sentes pierreuses.                    Lire la suite.