vigtete03b.jpg
vigtete04a.jpg

Le mage Altus, l'alchimiste.

Austreüs Vorz (1979)

altus01.jpg

Dans le livre muet le "Mutus Liber"
écrit par l'alchimiste "Altus",
mille mots sont écrits, mille points et virgules,
en gothique manuscrit et à l'encre noire. 
Il s'agit de philosophie hermétique.
Mais à le feuilleter, page à page,
enluminé de gravures et de schémas précis,
l'histoire s'enroule comme une quenouille.
En 1677, Altus est un mage contemplatif,
sourcier, sorcier, scientiste et inventif.
Souvent il invite son vieil ami "Nimbus"
moine et voisin du prieuré du Puys,
pour bavarder, écrire et boire un gobelet.
Ayant accès aux grimoires interdits,
Théodore Nimbus distille des potions
et pratique l'art des grands magiciens.

Nimbus, voyant ses jours avancer,

lui fit présent de cette baguette.

Elle sera gravée à son nom ...

 

"Vous qui rêvez de traverser les airs,
arpenter les nuages, fendre l'éther,
vous envoler jusqu'aux lointains stratus.
Voilà l'enchantement de Théodore Nimbus."

Mais voici son pouvoir le plus extraordinaire :

Elle attire les anges, vous savez, ceux de là-haut ...

De fait, on peut voir leurs spectres de lumière,

leur parler, sans toutefois espérer une réponse.


Âme : L'arcane magique,
flèche de jaspe, magnétite.

alchimiste-3-500.jpg