vigtete03b.jpg
vigtete04a.jpg
dei-opt.jpg

S'il est une branche tout à fait remarquable,
c'est sans doute celle-ci. La bien nommée "Deï".
Son origine est Auvergnate, entre Forez et Ardèche.
Elle fut découverte dans une abyssale crypte scellée,
enterrée sous deux niveaux de caves et caveaux, et ce,
juste sous la Cathédrale Notre-Dame du Puy-en-Velay.
Datée du sixième siècle par la Confrérie des Gnômes,
elle fut consacrée par "Calminius" ermite bénédictin,
fondateur des trois abbayes et comte d'Auvergne.
La scène se déroule au temps des carolingiens
dans un village au sud du Puy nommé le Monastier.

dei-detail04-opt.jpg
dei-detail02-opt.jpg
dei-detail03-opt.jpg

Barnabé, jeune druide et moine converti par obligation,

sculpte cette branche peu avant de prononcer ses vœux.

L'église, en ces temps, force la main des "mages gaulois" (druides)
pour instaurer en douceur chrétienté et catholicisme.
C'est à la fin de sa vie qu'il demande à Calminius
de bénir cette baguette, la rendant ainsi "miraculeuse".
Cette relique fut restaurée par frère Astreüs Vorz.
On peut y voir gravé sur la garde, en lettres romaines
"DEÏ", Dieu en latin, et le signe runique "X"
variante graphique du "D", l'initiale divine.
Deï est un instrument de contemplation et de prophétie.
Il excelle à soulager la peine et prompt à guérir.
Le reste n'est qu'histoire de magicien...
Coudrier noisetier.
Âme : Améthyste.
Magnétite.