vigtete03b.jpg
vigtete04a.jpg
etoile01-1920.jpg

Puis il vendra le saphir pour acheter des vivres et chameaux
afin de traverser le grand désert de pierrailles et de sable.
Enfin, il sauvera de la mort une femme et son petit enfant
en offrant son rubis au Primus des soldats d'Hérode,
(venus assassiner tous les nouveaux-nés de la région)
pour qu'ils passent leur chemin sans coup férir.
Arrivé trop tard à Bethléem, Artaban n'aura de cesse
de chercher jusqu'en Egypte la trace du Saint Sauveur.
Retrouvée il y a un siècle par un cantonnier alors qu'il creusait
une tranchée pour descendre le charbon à la cave,
elle fut récupérée par Gisèle, sacristine en l'église de Veaugues.
La magie de cet instrument est un mystère.
Elle suggère le bien, pousse à l'empathie et ouvre l'esprit.
Elle oriente les pas et connaît tous les raccourcis.
Âme : fragment de météorite
Manuscrit et magnétite.

Ref : Artaban

Cette baguette Perse fut offerte à Artaban, Roi de Parthie
par Darius l'oracle, sculpteur de branches, bâtons et racines
dans les années qui annoncent et précèdent l'ère du christianisme.
An zéro, dans les steppes orientales, trois Rois suivent une étoile.
Vous connaissez sans doute cet épisode de l'histoire.
Un quatrième Roi les suit d'une nuit et d'un jour de marche.
L'anecdote est absente des livres Saints, bréviaires et missels
mais dans le "grimoire hermétique" il y est fait cas.
Artaban, Roi des montagnes du Nord, vendit tous ses biens
contre quelques joyaux. Saphir, Rubis et perles de nacre.
Averti par l'étoile "d'azur" qui avance dans le ciel nocturne,
il comprend que la prophétie de "Balaam" se réalise enfin ...
Pensant retrouver ses amis Melchior, Balthazar et Gaspard,
en chemin il traversera un village tant miséreux et affligé
qu'il vendra un de ses bijoux pour en faire don au peuple.

etoile02-1280.jpg
etoile03-1280.jpg